Category Archives: Le Biais Vert

Coup de gueule contre le décision d’expulsion par Idelux

Nous y sommes. Après avoir fait planer un vent de terreur sur la ville en déployant un arsenal policier hors normes pour encadrer une manifestation qui n’avait pas lieu, les autorités arlonaises (en l’occurrence, l’intercommunale Idelux) n’ayant pu profiter du débordement qu’ils attendaient pour expulser les zadistes qui – décidément – ne débordent de rien d’autre que de leur détermination à défendre la forêt, décident donc de les expulser quand même.

Vous noterez la malhonnêteté d’Idelux qui se sert d’un jargon pacifiste et magnanime alors qu’ils ont voté depuis leurs bureaux bien chauffés d’expulser les zadistes sans alternative, sans nuance, sans discussion. Et on sait ce que cela induira concrètement, on sait que la police ne viendra pas faire des câlins aux occupants. Ils osent prendre une telle décision et utiliser des formules comme « en appelle à la raison des occupants » ou « sans heurts ni violence ». Mais qui donc vote d’envoyer des policiers armés sur cette ZAD ? Qui donc attaque ? Qui donc prend le parti d’organiser un affrontement ? Qui donc prend des décisions violentes et crée la violence ?

Mieux encore : « S’il apparaissait que les occupants refusent d’exécuter cette décision, cela signifierait que les plus radicaux l’ont emporté sur les plus pacifiques ». Des biais rhétoriques absolument fallacieux, cherchant d’abord à désigner des “méchants” au sein du groupe, qui imposeraient leurs choix aux « gentils », aux « pacifistes », aux raisonnables. Mais ce qu’ils ne savent peut-être pas encore chez Idelux, c’est que les zadistes ne fonctionnent pas comme eux. Ils se respectent et n’imposent pas de décisions à autrui. Ils se parlent, s’écoutent, peuvent se remettre en question et ne se répandent pas dans la fabrication de sophismes éhontés ou de faux dilemmes du genre : “soit vous acceptez notre décision juste et pondérée, soit vous êtes des dangereux radicaux, violents et irrationnels”. Et d’ailleurs, il suffit de lire la suite du communiqué pour en avoir le cœur net : « Un départ spontané des occupants serait une décision la plus raisonnable et la plus acceptable pour tous ». CQFD, suivre leur injonction est le choix le plus raisonnable et rationnel.

Mais le plus surréaliste reste encore de découvrir que ces malheureux n’auraient en fait pas eu le choix de prendre une telle décision. Ils auraient donc décidé d’expulser parce qu’ils n’ont, en fait… pas envie d’expulser ! On vous laisse en juger par la formule suivante : « S’il apparaissait que les occupants refusent […]. L’Intercommunale n’aurait alors d’autre choix que de solliciter l’exécution forcée de celle-ci, ce qu’elle ne souhaite absolument pas. » Doit-on comprendre qu’ils sont pris en otage par leurs pulsions autocratiques ? Ou bien nous avait-on caché la présence de Raymond Queneau parmi le CA d’Idelux ?

Et pour enfin conclure, dans leur extraordinaire bonté : « Après le départ des occupants […] » (évidemment ils n’allaient pas écrire « décision unilatérale d’expulsion forcée ») « […] l’Intercommunale espère pouvoir retrouver un contexte plus serein pour poursuivre les discussions avec les autorités et la population riveraine du site ». Ils osent encore avancer qu’ils visent la sérénité, la paix, alors que ce sont eux qui organisent le chaos, la violence, l’affrontement. Ce sont eux aussi qui revendiquent la “discussion”… On marche sur la tête, mais tous les coups sont permis pour légitimer le pouvoir et sa brutalité. Méfions-nous des dominants qui arborent sans pudeur la sainte « raison », l’incontestable « bon sens » ou l’intouchable et sacrée « démocratie » pour nous faire avaler des décisions autoritaires. Ces gens-là sont souvent les premiers pourfendeurs de ces étendards arborés, qu’ils souillent mieux que personne en les utilisant comme caution, comme garantie, comme motif légitime de leur domination. Derrière la muleta, le matador.

Offrons-leur un dictionnaire, histoire qu’on parle le même français, sinon une conscience morale et des valeurs autres que l’économie totale. La Zablière – Zad d’Arlon a besoin de vous, de votre soutien, alors n’hésitez pas une seconde à vous faire entendre auprès de Vincent Magnus (bourgmestre d’Arlon) et en signant les deux pétitions ci-jointes.

▶️ https://www.change.org/p/administration-communale-d-arlon-b…

▶️ https://www.change.org/p/le-coll%C3%A8ge-communal-d-arlon-c…

Via Le Biais Vert